samedi, juin 15, 2024
La Une

Qualifs Mondial 2026 : La Côte d’Ivoire freinée par un Kenya résistant – Résumé

Découvrez comment la Côte d’Ivoire a été tenue en échec par le Kenya lors des qualifications pour le Mondial 2026. Analyse du match, impact sur le classement, et perspectives pour les Éléphants.

Les qualifications pour la Coupe du Monde 2026 réservent bien des surprises. Après un parcours sans faute, la Côte d’Ivoire a été freinée par le Kenya lors de leur quatrième match. Ce nul (0-0) marque un tournant dans les ambitions des Éléphants qui visaient une qualification anticipée. Revenons sur ce match crucial et ses implications.

Un Parcours sans Faute jusqu’ici

Avant ce match contre le Kenya, la Côte d’Ivoire avait impressionné en remportant ses trois premiers matchs de qualification. Les victoires consécutives avaient placé les Éléphants en tête du groupe F, avec une avance confortable. L’équipe d’Emerse Faé semblait imbattable, affichant une défense solide et une attaque prolifique.

Un Kenya Résistant

Cependant, face au Kenya, les choses ont pris une tournure différente. Les Harambe Stars ont su déployer une défense hermétique, empêchant les Ivoiriens de marquer. Le match s’est terminé sur un score nul et vierge, 0-0, illustrant la difficulté des Éléphants à percer la muraille kenyane. Malgré plusieurs tentatives, les Ivoiriens n’ont pas réussi à trouver le chemin des filets.

Impact sur la Course à la Qualification

Ce résultat n’est pas sans conséquence pour la Côte d’Ivoire. Avec 10 points, ils restent en tête du groupe F, mais leur avance pourrait être réduite. En cas de victoire du Gabon contre la Gambie, les Panthères pourraient se rapprocher à un point seulement des leaders ivoiriens. Cela ajoute une pression supplémentaire sur les Éléphants pour leurs prochains matchs.

Un Mois de Juin Difficile pour les Favoris

Il est intéressant de noter que la Côte d’Ivoire n’est pas la seule grande équipe à avoir trébuché en juin. Le Sénégal, l’Algérie, le Nigeria et la Tunisie ont tous perdu des points ce mois-ci. Même la championne d’Afrique en titre a été mise à mal. Ce phénomène montre que les qualifications pour le Mondial 2026 sont plus disputées que jamais, et que chaque match peut réserver des surprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *