mercredi, juin 12, 2024
Faits divers

Brésil: malchance pour ce braqueur qui est tombé sur une combattante de MMA

“100 jours pour le voleur, un jour pour le propriétaire” dit-on. ce adage se donne souvent l’occasion de se vérifier à travers des événements dont en voici un des plus cocasses. Ce braqueur est tombé par malchance sur os pas facile à brouiller, une combattante de MMA. Voici les faits.

Mauvaise soirée

Nous sommes le samedi soir à Jacarepaguá, un quartier de la zone ouest de Rio de Janeiro au Brésil. Un braqueur, comme à son habitude est sorti de sa tanière pour aller dépouiller les citoyens à l’apparence fragile et vulnérable, mais surtout isolés.

Ayant repéré sa potentielle victime, une jeune et belle femme qui attendait seule, sagement son taxi devant son immeuble, il s’est dirigé hardiment vers elle, puis feignant de demander l’heure, lui mis un faux pistolet à la tempe, réclamant son sac à main et tout ce qu’elle avait de précieux sur elle.

Mauvaise pioche, mal lui en a pris. Et c’est pourquoi dans le métier de braqueur, regarder parfois la télé pour s’informer, savoir qui est qui et qui fait quoi dans le pays peut être parfois utile. Avant que notre braqueur n’eût le temps de hurler une deuxième fois à la jeune femme de lui remettre ses biens, il ne sait si c’est la foudre qui l’a frappé ou si c’est un ovni qui l’aurait percuté violemment, bref tout est allé très vite. En deux temps trois mouvements, la jeune femme l’a neutralisé à coup d’uppercut, de jab, d’enchainement de crochets , de retourné acrobatique en chandelle suivi d’un étranglement par l’arrière que nous appelons dans le jargon de la MMA, une clef de bras (kimura).

Sur qui est-il tombé?

En effet la jeune femme sur qui le cambrioleur était tombé sans le savoir, n’était nulle autre que Polyana Viana ! la redoutable combattante de MMA,  lutteuse de l’Ultimate Fighting Championship (UFC), 27 ans, poids paille (48-52 kg), 1,70 m de taille et surnommée « la Dame de fer ». La combattante brésilienne a neutralisé son agresseur sans difficulté par une contre-attaque aussi fulgurante qu’imprévisible. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle n’y est pas allée de main morte. Le voleur a dû la supplier d’appeler la police, craignant qu’elle ne lui brise le cou avec sa technique de kimura.

Une correction inoubliable

Etourdi par les coups et immobilisé par la clef de bras de Polyana Viana, le voleur était soulagé de voir venir la voiture de Police qui est venue mettre fin à son calvaire. Il  se souviendra longtemps de sa rencontre avec Polyana Viana, championne de MMA qu’il a eu le péché de ne connaitre à l’avance et qui vient ainsi de mettre provisoirement fin à sa carrière de braqueur dans les rues de Rio.

Epilogue

La combattante vient de gérer avec succès la deuxième tentative d’agression dont elle est la cible. en effet, Deux hommes à moto (l’un venant vers elle, l’autre gardant la moto) avaient tenté de lui dérober son téléphone portable dans le passé. Refusant de se laisser dépouiller, la jeune femme s’était alors défendue en frappant au visage son agresseur, qui, terrifié, avait pris la fuite. 

La police a emmené l’agresseur dans un établissement de soins d’urgence pour soigner ses blessures, avant de le diriger vers le poste de police où Viana a déposé une plainte. Après avoir quitté le commissariat, Viana est simplement rentrée chez elle et a préparé le dîner. « J’ai un peu mal aux mains, mais rien de grave » a déclaré la championne qui est indemne après son exploit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *