dimanche, juin 23, 2024
La Une

Dublin: Facebook condamné à payer une amende record de 1,2 milliard d’euros

Meta, la maison mère de Facebook doit payer une amende record.

L’autorité irlandaise de la protection des données personnelles (DPC) a infligé une amende de 1,2 milliards d’euros à la maison mère de Facebook, Meta. En cause, le transfert d’informations personnelles d’utilisateurs européens vers les Etats-Unis. Facebook a un délai de cinq mois pour payer l’amende et cesser le transfert de données vers les Etats-Unis.

la DPC indique que cette amende dépasse encore celle de 746 millions d’euros infligée à Amazon au Luxembourg en 2021. En réaction, Meta a indiqué dans un communiqué qu’il fera appel de cette décision qu’il qualifie d’ “injustifiée” et d’ “inutile”. En attendant l’appel, Meta a demandé une suspension de l’exécution des ordonnances devant les tribunaux.

La polémique sur le lieu de stockage des données par Facebook stocke ses données a commencé en 2013. Un militant autrichien pour la protection des données privées, Max Schrems, avait intenté une action en justice pour tirer la sonnette d’alarme sur le risque d’espionnage.

Meta avait affirmé qu’il attendait l’entrée en vigueur d’une loi sur le transfert sécurisé des données personnelles avant de réajuster ses pratiques.

Un porte-parole de la Commission européenne a déclaré que le nouveau cadre de protection des données entre l’UE et le gouvernement américain devrait être finalisé bientôt. Les deux parties sont parvenus à un accord de principe en mars 2022.

Nous restons à l’affut des prochains rebondissements de cette affaire de trafic des données personnelles. Les réseaux sociaux semblent jouer avec les failles du cadre légal de protection des données personnelles des utilisateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *