samedi, juin 15, 2024
Sport

JO Paris 2024 : un nouveau coup dur pour Henry ?

Alors que les Jeux Olympiques de Paris 2024 (JO Paris 2024) approchent à grands pas, les problèmes semblent s’accumuler pour le sélectionneur Thierry Henry. En plus du départ de Kylian Mbappé, qui pourrait perturber ses plans, un joueur clé de son effectif rencontre des difficultés.

Kylian Mbappé : vers un transfert au Real Madrid

JO Paris 2024 : un nouveau coup dur pour Henry ?

En annonçant officiellement son départ du PSG, Kylian Mbappé a franchi une étape supplémentaire vers le Real Madrid. Bien qu’il souhaite participer aux Jeux Olympiques de Paris 2024, ce désir pourrait se heurter aux exigences du Real, ce qui complique la situation pour le sélectionneur Thierry Henry, qui vient probablement de perdre un joueur clé ce dimanche. En effet, si Kylian Mbappé signe avec le Real Madrid, il pourrait se retrouver dans une situation délicate. Plusieurs sources indiquent que le club madrilène pourrait interdire à Mbappé de manquer la préparation avec sa nouvelle équipe. Cela représente un premier revers pour Thierry Henry, qui comptait sur le talent de l’attaquant vedette. Le sélectionneur pourrait donc avoir perdu gros ce week-end.

Lucas Chevalier en difficulté : coup dur pour Thierry Henry à l’approche des JO Paris 2024

Lucas Chevalier s’était positionné pour être le titulaire indiscutable aux JO cet été. Malheureusement, une blessure est venue chambouler ses plans. Sorti et remplacé à la 90ème minute, le gardien lillois avait les larmes aux yeux en quittant le terrain, ayant réalisé que son genou était gravement atteint. Lucas Chevalier devra même subir une opération, comme l’a confirmé le LOSC ce lundi dans son point médical. « Lucas Chevalier souffre d’une lésion méniscale au genou gauche qui nécessitera une intervention chirurgicale dans les prochains jours », a annoncé le club nordiste. Selon L’Equipe, il devrait être absent six semaines, compromettant sérieusement sa participation aux JO. C’est un coup dur pour Thierry Henry, qui en avait fait son capitaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *