mercredi, juin 19, 2024
People

USA: Britney Spears fait une demande radicale après avoir été giflée

Elle a été giflée le 5 juillet par le garde du corps du célèbre basketteur français Victor Wembanyama. Britney Spears est revenue sur l’incident. Sur son compte Instagram, elle n’a visiblement pas encore digéré le coup encaissé. Elle réclame cette fois-ci des excuses publiques.

Mais que s’est-il passé pour que Britney Spears encaisse une percutante gifle?

Le 5 juillet dernier, elle s’apprêtait à dîner au restaurant de l’hôtel Aria de Las Vegas avec son époux Sam Asghari. Britney Spears a soudain aperçu Victor Wenbanyama au loin. Elle avait tenté d’attirer l’attention du jeune ailier fort et pivot des Spurs de San Antonio en lui tapotant l’épaule par derrière. Mauvaise idée. Ce qui était sensé se transformer en une chaleureuse rencontre entre stars, à tourné à l’humiliation publique. Elle a soudain reçu une grosse gifle de la part du responsable de la sécurité de l’équipe de basket. Le moins qu’on puisse dire est que ce garde du corps de circonstance n’y est pas allé de main morte.

La réclamation de la star

Sur son compte instagram, l’interprète de Toxic a réclamé des excuses publiques en ces termes : “J’ai été avec les personnes les plus célèbres du monde, dont les NSYNC à une époque, les filles se jetaient littéralement sur eux (…) Ma sécurité, pas une seule fois ne les a touchés ni même ne les a approchés. Le fait est que je n’ai pas apprécié que des gens disent que je mérite d’être frappée, car aucune femme ne mérite jamais d’être frappée. J’ai obtenu des excuses à ma table 30 minutes plus tard, mais je n’ai pas encore reçu d’excuses publiques, et c’est tout”

Le statut de taf n’épargne des mauvaises surprises de la vie. Spears l’a appris à ses dépens. On reste à l’écoute pour voir si l’entourage du basketteur aura la galanterie de présenter des excuses publiques à la star déchue le temps d’une rencontre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *